La méthode Pilates : qu’est-ce que c’est ?

Le Pilates est une gymnastique douce, de plus en plus en vogue depuis une vingtaine d’années. Cette méthode emprunte à différents univers comme celui de la danse, du yoga et du stretching, mais c’est une activité à part entière. Elle regroupe plus de 500 exercices. On peut pratiquer seul ou en groupe, sur tapis ou sur machine, avec ou sans accessoire ! Objectif : se raffermir en douceur, mais surtout en profondeur pour une meilleure allure. Accessible à tous, on vous dit tout sur cette super gym  !

le pilates

Historique du Pilates

On doit cette méthode à Joseph Pilates, un allemand du siècle dernier. De santé fragile, dès son plus jeune âge, il s’intéresse au corps et à son fonctionnement. Il repousse ses propres limites et devient un athlète accompli. Lors de la Première Guerre mondiale, alors qu’il est interné dans un camp en Angleterre, il se transforme en véritable préparateur physique pour ses compagnons de cellule. Il met au point les prémices de sa méthode. En 1923, il quitte l’Allemagne pour les Etats-Unis. C’est à New York, qu’il va définitivement asseoir sa méthode en ouvrant en 1926, son studio de « contrôlogie ». Un studio qui accueille des danseurs professionnels, ils voient là, une façon efficace de « soigner leur corps ». Peu à peu, le studio s’ouvre aux autres sportifs et aux artistes de la Grande Pomme. Mais ce n’est qu’après sa mort que « la contrôlogie » deviendra Pilates.

 

En quoi consiste le Pilates ?

Cette gym douce, enchaînement de différents mouvements, s’appuie sur 6 principes fondamentaux. La respiration, le centrage, la concentration, le contrôle, la fluidité, la précision. La respiration, en Pilates est une respiration « thoracique ». Inspiration par le nez en gonflant la cage thoracique, expiration par la bouche en contractant le ventre. Une habitude à adopter qui permet de travailler en permanence la sangle abdominale ! Et cela tombe bien, cette zone du centre abdominal, est engagée dans chaque mouvement en Pilates. C’est le « centrage », la pierre angulaire de cette méthode ! Il faut évidemment travailler en toute concentration, focalisé sur son mouvement. Celui-ci doit être contrôlé tout en étant fluide et le plus précis possible pour travailler efficacement ! À vous de découvrir les 500 mouvements mis au point par Monsieur Pilates ! Rassurez-vous, il y a différents stades d’apprentissage, chacun permettant de progresser et d’avancer en douceur.

 

Les bienfaits de cette méthode

« Après 10 séances, vous sentez la différence. Après 20 séances, vous voyez la différence. Et après 30 séances, vous avez un corps tout neuf ! », c’est avec ces mots que Joseph Pilates vantait sa méthode. Une promesse qui fait rêver et qui semble se révéler assez juste. Cette gym douce permet de se muscler en profondeur et en harmonie, d’améliorer sa posture, de travailler sa souplesse, mais aussi de se tonifier, de s’affiner, de se gainer, de se détendre, de lutter contre certains maux de dos, etc. Avec le Pilates, votre plancher pelvien est en béton, votre ventre est tout plat et votre dos en titane !

 

Quels sont les différents types de Pilates ?

Deux grands types de Pilates existent et sont complémentaires : le Pilates mat et le Pilates machine. « Mat » signifiant tapis en anglais, vous l’aurez compris le Pilates mat est du Pilates sur tapis ! C’est le le plus répandu, il est aussi plus accessible financièrement. Pratiqué avec ou sans accessoire (ballon, élastique, cercle, rouleau, etc), commencer au sol est une très bonne façon de s’initier à cette gym.

Les machines, crées par Joseph Pilates, peuvent sembler assez barbares, elles ressemblent presque à des lits de torture ! Mais n’ayez pas peur, à l’usage, elles sont plus performantes qu’impressionnantes. Les deux principales machines sont « le reformer » et « la cadillac ». Travailler sur machine permet aux novices d’assimiler un mouvement qu’ils ont du mal à intégrer sur tapis. Et pour les plus avancés, grâce à elles ils travaillent avec encore plus de précision.

Auréolé de son succès, d’autres variétés de Pilates, voient le jour. Le yoga Pilates, le Pilates power, le Stott Pilates, etc. Cela reste des déclinaisons de la méthode initiale.

 

Où pratiquer le Pilates ?

Apprendre la bonne respiration, tenir la position, connaître les mouvements, nécessite de vous initier avec un professeur. Ce dernier pourra vous corriger et peu à peu vous donner les clés pour une pratique plus solitaire. Cours individuel ou collectif, vous n’aurez que l’embarras du choix. En cours collectif, faites attention au nombre de participants. À plus de 8 personnes, c’est compliqué pour un professeur de suivre sérieusement chaque élève. Comme pour le yoga, il n’existe pas une formation mais des formations ! Alors faites un cours d’essai, discutez avec le professeur, renseignez-vous sur la structure qui vous accueille. Et n’oubliez pas : vous devez avoir le feeling avec ce professionnel.

 

Comment choisir son matériel de Pilates ?

La bonne panoplie du pratiquant de Pilates est assez basique : un tapis et une tenue confortable suffisent pour vous lancer. Privilégiez une tenue près du corps pour ne pas être gêné dans vos mouvements et tant qu’à faire dans une matière confortable. Côté chaussures, pas de gros investissement à prévoir, cette gym se pratique pieds nus ou en chaussettes. Tapis et accessoires vous seront fournis, si vous suivez des cours dans une structure.

Pour vous y mettre chez vous, rien de plus facile, on trouve tout dans le commerce. Il est indispensable d’avoir votre tapis et côté accessoires pourquoi ne pas investir dans un ballon (un gros ballon qui permet de travailler l’équilibre), des élastiques (travail en résistance et étirements) et un rouleau (travail de l’équilibre). Parlez-en avec votre professeur. Vous verrez, plus vous allez pratiquer, plus vous allez assimiler les bonnes postures. Vous vous corrigerez vous-même tout au long de la journée. Le Pilates sera alors devenu la colonne vertébrale de votre quotidien !